Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ari Amy
  • Ari Amy
  • : Description : Soyez le bienvenu ! Il y a dans les pages qui font ce blogue tout l'univers d'Ari Amy, ce milliardaire qui a fait fortune à vendre, ce qu'il aime appeler, du matériel stratégique. Il sera dévié de son parcours mouvementé par Claudi Robert, cette jeune beauté venue changer les règles du spectacle avec son idée du Jeu Mondial. À sa grande surprise, les entreprises du caïd vont se diversifier et suivront, tout comme sa libido endormie, une route manifestement imprévue.
  • Contact

Profil

  • Ari Amy
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 22:00

Jadmir n’attendit pas l’obscurité pour s’approcher du Princess Dream. Sur sa caravelle, il disposait de raccrocheuses dûment habilitées à quémander des services auprès des hommes. Une plantureuse mulâtre, haut-parleur en main, s’adressa directement au commandant du yacht. Elle feignit éprouver des problèmes et espérait qu’on vienne leur porter secours.

 

Le premier officier en poste appelé à me remplacer était évidemment Derek, le capitaine et pilote, mais ce dernier savait pertinemment que ce commandement ne valait rien quand mes gardes du corps personnels trônaient à bord. Ce sont eux qui en définitive prenaient les décisions en l'absence du maître. Jack Palace s’amena donc répondre à la jeune demoiselle en difficulté.

 

- Salut, mon chéri ! Lança Cassandra, ouvrant son décolleté sous un costume de bain affriolant. Nous avons besoin d’aide. Nos moteurs fonctionnent très mal et nous dérivons. Pouvez-vous nous aider ?

  mulatre.jpg

 

Après une brève hésitation, Jack vint se présenter au pont du premier étage du bâtiment. Le colosse ne se connaissait pas, jusque-là, d’affinité avec les femmes du sexe faible qui n’étaient pas de sa race, mais cette mulâtre possédait un talent de persuasion hors du commun. Il chavira. Il ne s’expliquait pas l’attirance quasi magnétique qu’elle exerça sur lui. S’il avait aperçu la mitraillette que pointait Jadmir sur elle au moment où la péripatéticienne le suppliait de lui venir en aide, il n’est pas certain qu’il aurait cédé à sa demande. Elle prétendait qu’ils étaient désespérés de regagner le continent.

 

- Je vous en prie monsieur le capitaine ! Gémissait-elle. Venez voir vous-mêmes notre moteur, je suis certaine que vous saurez le réparer...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fanfanchatblanc 07/05/2012 10:39


Quand on n'a pas de tête... et le Jack semble ne pas en avoir une très efficace de tête.. 

Ari Amy 07/05/2012 21:44



ON se calme ! Il s'agit (disons s'agissait) de mon bras droit quand même. Un peu de respect.



Lucy 20/04/2012 16:17


En fait, les hommes se retrouvent toujours piégé un jour ou l'autre ! Bel écrit, tu as une sacrée imagination quand même, et
nous nous rejoignons bien pour ça !


À bientôt sur nos blogs.


Amicalement. Lucie-y.



 

Ari Amy 20/04/2012 16:19



Tiens donc ! Je me demande ce que ça peut vouloir dire : les hommes sont toujours piégés... C'est vrai ça ? Et pas les femmes ! Hum ! Faudrait voir !!!!



Updt.Bdrupdt.bdr@gmail.com 20/04/2012 07:04


Ouhlalalalalalalaala!!!!!! Ca sent le roussi.... what's gonna happen, man????


J'ai de plus en plus peur! Et où est passée Claudi? Tu m'aides pas beaucoup tu sais, déjà que je suis arrivée à la bourre, tu me mets des personnages partout. Ce Jack, là. C'est qui?


Pfffffff....

Ari Amy 20/04/2012 14:04



Allez courage, tu vas y arriver.



DocRyu 19/04/2012 08:16


Ouch ! Le vilain piège !

Ari Amy 19/04/2012 23:00



Ouch ! C'est bien peu dans les circonstances. lol



fabymary POPPINS 19/04/2012 07:43


et voilà comment on se retrouve piégé

Ari Amy 19/04/2012 23:00



Hum ! Tout n'est pas facile et simple dans la vie. Parfois, des circonstances indépendantes de notre volonté nous amènent à fréquenter des chemins tortueux et nous ne savons plus quelle
direction prendre. Quelquefois, tout se place comme un abat dans un jeu de quilles et la route se trace d'elle-même. Est-ce la chance ? Est-ce le malheur ? Allez savoir.



dacaio:0014: 19/04/2012 01:25


finalement, ton récit corrobore parfaitement cette expression "oeillades ... assassines" ....


bisousssssss

Ari Amy 19/04/2012 22:52



C'est une manière "agréable" de voir les choses !