Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ari Amy
  • Ari Amy
  • : Description : Soyez le bienvenu ! Il y a dans les pages qui font ce blogue tout l'univers d'Ari Amy, ce milliardaire qui a fait fortune à vendre, ce qu'il aime appeler, du matériel stratégique. Il sera dévié de son parcours mouvementé par Claudi Robert, cette jeune beauté venue changer les règles du spectacle avec son idée du Jeu Mondial. À sa grande surprise, les entreprises du caïd vont se diversifier et suivront, tout comme sa libido endormie, une route manifestement imprévue.
  • Contact

Profil

  • Ari Amy
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 22:00

 

Toute ressemblance avec des personnes ou des événements existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence.

Vous êtes prié de ne pas faire de copie, ce texte est scellé sous droits d'auteur.

Vous êtes autorisé à revenir lire ces lignes à votre satisfaction complète et entière.

Vous êtes mineur, vous n'êtes pas bienvenu, ici.

 

 

Comment oublier cet ascenseur aux parois métalliques glacées sur lesquelles Carlos poussa Claudi. Son genou s’enfila entre les cuisses de la demoiselle dont il tenait les deux bras au-dessus de sa tête. Ses lèvres à 2 cm des siennes tandis que les cloches annonçant les étages résonnaient comme une musique infernale conduisant le couple au 12e étage de cet hôtel moderne qui se targuait d’avoir la décoration tant courue aujourd’hui et qu’on surnommait d’un air snob : la déco zen. Il frôlait ses lèvres sur celles de sa compagne laissant échapper aux commissures des baisers délicats, tandis que lentement il lui descendait les bras vers son dos la gardant d’une seule main prisonnière de son approche. Il s’appuya fermement sur sa poitrine haletante pour sentir ses généreuses rondeurs tandis que sa bouche s’entrouvrait pour esquisser un baiser prolongé. Claudi n’opposa aucune résistance et sa langue suivit les mouvements lents et prononcés du Don Juan. Bientôt, elle sentit la main libre lui empoigner un sein et chercher les boutons à défaire, mais il n’eut pas le temps de compléter son geste que la porte s’ouvrit découvrant le long corridor de l’étage où le jeune homme se promettait de proposer sa candidature à

un déshabillage complet de la jeune femme. Elle en profita pour s’éclipser et proclamer devant le corridor vacant.

 

- Douzième étage ! Bienvenu monsieur, ici nous avons le département des petites culottes et soutiens-gorge, ainsi qu’un rayon complet de porte-jarretelles…

 

Elle s’en allait vers la droite et lui, il indiquait plutôt la gauche. Qu’à cela ne tienne, elle fit demi-tour pour continuer son boniment.

 

- Vous y trouverez également un assortiment d’escarpins directement importé d’Italie, ainsi que…

- Senorita, par favor. J’é vous prie d’entrer, c’est par ici…

 

Il venait d’ouvrir la porte de sa suite et lui indiquait le chemin.

  suite-hotel.jpg

 

Dès que la porte se referma sur les deux complices, ils se jetèrent littéralement l’un sur l’autre et on assista alors à un déshabillage en accéléré tandis qu’ils lançaient leur vêtement à la volée ici et là. Allez savoir comment elle se retrouva en petite tenue les mains accolées au mur de l’entrée et lui derrière elle comme s’il allait procéder à une fouille.

 

- Vous êtes en état d’arrestationne, mademoiselle ! J’é vais vous fouiller.

 

Le voilà en train de détacher son soutien-gorge laissant rebondir gentiment sa paire de seins pour aussitôt descendre lentement sa petite culotte qu’il glissa le long de ses longues jambes jusqu’au plancher. Il ne lui restait que ces escarpins pour unique défense. Mêlant audace et témérité, le Don Juan s’enfila entre les deux jambes de la demoiselle pour se retrouver maintenant face à son pubis. Sans autre avertissement, sa bouche chercha le sexe de l’interpellée tandis que sa langue déjà savourait les délicates lèvres conduisant au clitoris.

 

- Monsieur l’inspecteur, dit la demoiselle. Est-ce légal cette procédure ?

 

Affairé à son inspection, c’est un chuchotis incompréhensible en guise de réponse qui lui revint. Le Colombien semblait avoir trouvé la clé conduisant aux plaisirs, car la dame laissa échapper un miaulement bientôt suivi de soupirs plaintifs, rapidement devenu des geignements langoureux. De toute évidence, on allait assister à un orgasme. Contre toute attente, l’inspecteur se releva sans avertir pour saisir Claudi et la retourner contre le mur. Sa bouche s’accola de nouveau sur celle de son hôte. Il écarta les jambes de celle-ci pour y glisser son phallus érigé et en un instant celui-ci compléta le mouvement de va-et-vient que sa langue opérait quelques instants plus tôt, amenant la demoiselle à jouir pour la première fois de cette soirée.

 

- C'est parfaitement légal, mademoiselle.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Menelwena 23/06/2012 10:46


Me revoila Ari, j'ai rattrapé mon retard, niveau lecture, et je ne me lasse pas de lire tes textes, écrit toujours avec un brin d'humour sarcastique.


Bonne surprise, pour tes nouveaux chapitres, tout en sensualité, et en érotisme, sans jamais aller dans le vulgaire.


Continue à nous faire voyager (dans tous les sens du terme) je ne m'en lasse pas!


Merci pour tes commentaires réguliers, je te souhaites un bon week end sous le soleil!


Meny

Ari Amy 23/06/2012 13:29



Merci pour tes gentils commentaires, notamment au sujet des derniers chapitres qui constituaient un test sur le genre érotique. Plusieurs blogueuses ont émis des commentaires fort intéressants.



fabymary POPPINS 07/06/2012 14:44


mais dis donc tu n'es donc pas digne de confiance, ça fait peur ça!

Ari Amy 07/06/2012 23:02



Moi aussi, j'ai peur. Faut faire attention quand même. Nous sommes dans une oeuvre de fiction. Cela ne reflète en rien ma propre personne. Je suis beaucoup mieux... ou vraiment pire...



fabymary POPPINS 06/06/2012 23:45


mais tu restes connecté pas moi

Ari Amy 06/06/2012 23:49



Parfaitement ! Je serai connecté et crois-moi, ça va barder. J'ai toujours quelque chose sur le coeur et je n'arrive pas à le garder pour moi. Je sais, je suis une mauvaise langue.



fabymary POPPINS 06/06/2012 23:36


pas du tout mais elles passeront surement te voir sur ton blog ce we mais moi c'est forcément non car je serais en vadrouille

Ari Amy 06/06/2012 23:41



Moi aussi, je passe la vadrouille le WE...



fabymary POPPINS 06/06/2012 23:21


et tu pourras bavarder avec miss up et cotentine car moi je serai partie en vacances

Ari Amy 06/06/2012 23:33



Je vois que vous avez conclu un marché. C'est du joli ! lol



fabymary POPPINS 06/06/2012 23:08


bien écrit, encore merci, j'ai hâte de lire la suite torride et je vais me coucher, miss poppins  a du dormir sur son  parapluie , OUILLE!!!!! une anglaise qui supporte pas l'humidité
c'est un comble et est pour une fois une fille BLOQUEE et COINCEE, en résumé elle est ROUILLEE, à demain

Ari Amy 06/06/2012 23:11



Merci c'est gentil. À demain, bien que mon horaire soit trop fou. Je serai vraiment là samedi et dimanche.



@fabymary POPPINS 06/06/2012 12:00


tout à fait d'accord avec toi cotentine mais ARI lui n'a pas toujours gardé la même dans sa vie surement, pas comme nous et s'assagir après l'amour pas forcément, au contraire on ose plus je
trouve avec la maturité et l'expérience et quand les enfants quittent le nid une autre vie à deux qui redémarre, on revient aux débuts et c'est super je trouve PS cotentine as tu un blog car
j'aimerai bien te lire, bises

Ari Amy 06/06/2012 22:42



En effet ! Après les enfants on se retrouve en amoureux et c'est super.



COTENTINE 06/06/2012 08:33


BRAVO ARI,    vous ne savez pas ,mais l'amour fou des premières années  se transforme,s'assagit ,laisse la place à des sentiments,beaucoup plus intenses et durables!C'est beau
une longue vie à deux ,mais qu'elle paraît courte!

Ari Amy 06/06/2012 22:41



Vous devez avoir raison, mais je suis trop jeune encore...



@fabymary POPPINS 06/06/2012 07:57


second billet des couples qui après des années savent encore se surprendre et se séduire il y en a peu mais il y en a j'en sais quelque chose, mais ça se construit et toujours être attentif à
l'autre

@fabymary POPPINS 06/06/2012 07:54


waouhhhh c'est chaud bouillant ça et du direct, bon je préfère le début un peu plus tendre, même si le reste est tout à fait ce qu'il faut, que veux tu je suis une romantique et il faut m'enrober
ça de petits mots sussurés.... chouette le côté sexy escarpins....


 


 

Ari Amy 06/06/2012 22:40



C'est comme je l'ai écrit.