Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ari Amy
  • Ari Amy
  • : Description : Soyez le bienvenu ! Il y a dans les pages qui font ce blogue tout l'univers d'Ari Amy, ce milliardaire qui a fait fortune à vendre, ce qu'il aime appeler, du matériel stratégique. Il sera dévié de son parcours mouvementé par Claudi Robert, cette jeune beauté venue changer les règles du spectacle avec son idée du Jeu Mondial. À sa grande surprise, les entreprises du caïd vont se diversifier et suivront, tout comme sa libido endormie, une route manifestement imprévue.
  • Contact

Profil

  • Ari Amy
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 23:00

La petite ville de Berbera en Somalie peut se targuer de détenir un port en eau profonde que beaucoup de grandes cités souhaiteraient posséder. Cette enceinte lui permet de ravitailler en produits pétroliers tout le Nord Est de l’Afrique, mais aussi d’effectuer le transport des biens et denrées qui manquent si cruellement à ce pays déchiré par des guerres qui n’en finissent plus. Occasionnellement, des superyachts s’y accostent, pour faire le plein, avant de traverser la Mer Rouge et le canal de Suez, bien que les propriétaires de ces bateaux évitent de le faire de peur de se voir aborder par des brigands si ce n’est par les autorités elles-mêmes, toujours disposées à détrousser les gens qui roulent sur l'or.

 portdeberbera.jpg

Suite à sa défaite, Jadmir Burco débarqua à Berbera, où il n’anticipait pas un séjour prolongé, mais seulement un court transit, le temps de prendre un peu de repos et de regrouper son monde. La commande payée à coup de millions de dollars et livrée par Ari Amy trouva effectivement sa destination, la ville de Mogadiscio. Malheureusement, ce sont les opposants du Somalien qui en prirent livraison puisque l’équipe mandatée par Ariboudine s’est retrouvée piégée dans un traquenard. Inutile de dire que les sentiments que Jadmir entretenait pour son vieil ami et fournisseur d’armes déclinèrent d’un cran.

 

- Cette espèce de dégueulasse m’a doublé avec la complicité de son idiot de Tony.

 

Il n’aurait pas juré que la faute soit entièrement due à Ariboudine, mais nul doute que la transaction puait la trahison à plein nez et la déloyauté ne pourrait pas demeurer sans réparation. Anthony Locas n’était pas étranger à cette déplorable affaire, puisque pour se venger d’Ari, il informa le groupe ennemi de monsieur Burco d’une livraison probable en terre africaine.

 

Fuyant l’ennemi, maintenant armé jusqu’aux dents, Jadmir se réfugia au Somaliland, ancienne capitale coloniale britannique. Il se trouve qu’au moment où il arrive à Berbera avec ses mercenaires, la ville jouit d’une situation privilégiée, puisqu’une paix relative s’est installée au sein de la population regroupée autour de l’activité portuaire. Les batailles fratricides qui font légion en Somalie ont épargné ce coin de pays.

 

- Voilà qui est formidable, accentua Jadmir pour lui-même. Nous allons faire main basse sur la cité et un vent de renouveau va régénérer toute la contrée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oggui 15/12/2011 10:01


Salut, sympa ma petite région Ossaloise, Non!!!
Lecture de ton roman, tu as bien fait de faire un résumé bref. Il est vrai que l'on peu se perdre sans forcé surtout distillé par bribes.

Bon les embrouilles et ennuis repartent de plus belles, mais tout comme les autres, tu n'es pas blanc, blanc en affaires.


Fric, vengeance, trahison ben mon colon t'as du pain sur la plancha.......


Je retourne à mes images et toi " griffonnes sérieux "

A ++++++++++++++

Ari Amy 15/12/2011 16:33



Effectivement ! La région Ossaloise recèle des petits trésors que tu as dénichés avec beaucoup de talent.


Je compte refaire des petits résumés, justement pour aider à la compréhension. Et tu as raison, les embrouilles recommencent et j'ai du pain sur la planche, mais je suis innocent, cela crève
les yeux...



:0014: ♥ dom ♥ 15/12/2011 06:42


Bon jeudi.
Bisoux





PS : désolée de n'avoir pas répondu, hier, à ton com sur mon autre blog, mais ton lien ne fonctionnait pas et impossible de le retrouver.

Ari Amy 15/12/2011 16:29



Il n'y a pas d'offense et les aléas du web font légion.