Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ari Amy
  • Ari Amy
  • : Description : Soyez le bienvenu ! Il y a dans les pages qui font ce blogue tout l'univers d'Ari Amy, ce milliardaire qui a fait fortune à vendre, ce qu'il aime appeler, du matériel stratégique. Il sera dévié de son parcours mouvementé par Claudi Robert, cette jeune beauté venue changer les règles du spectacle avec son idée du Jeu Mondial. À sa grande surprise, les entreprises du caïd vont se diversifier et suivront, tout comme sa libido endormie, une route manifestement imprévue.
  • Contact

Profil

  • Ari Amy
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 23:00

Les galeries du Métropole Palace allongent sur ses trois étages de luxe pharaonique une multitude demetropole-galerie boutiques affichant notamment, les plus grands couturiers. Ils se disputent âprement les portefeuilles des gens capables de porter leur griffe et n’hésitent pas à faire payer le double du prix à ces touristes en mal de se trouver une tenue distinctive. Voilà bien l’endroit par excellence pour y nouer une amitié et c’est tout naturellement qu’Angela invita Claudi à la retrouver en ce lieu de prédilection de la gent féminine.

 

Habituée des boutiques de mode, madame Williams parraina la petite Claudi, pas encore affranchie à la haute couture, aux vêtements dispendieux et aux traitements de faveur que déploient les vendeurs et propriétaires de ces commerces désireux de conserver ces clients en or.

 

Les voilà comme deux adolescentes, toutes surprises devant les glaces de se trouver aussi belles, tantôt en rouge, en bleu, en vert, en jeans, en costume ou en deux-pièces, essayant robes, blousons, tailleurs, chemisiers et accessoires. C’est une cascade de fous rires, auxquels se succédaient des moues complices, des regards en coin et des non-mercis qu’échangeaient les deux amies.

 

Désormais, Claudi pouvait porter sur son compte tous ses caprices, sans qu’elle aille à se préoccuper du solde. Elle multiplia les achats pour le plus grand plaisir de son accompagnatrice. Chaque nouvelle acquisition engendrait sa pléiade de confidences et Claudi, toujours aussi volubile, partageait sans soucis tous ses états d’âme, gratifiant Angela de secrets qu’elle n’aurait jamais dû lui confier.

 

Et c’est au milieu de cette fête que ma voix assurée interrompit quelques instants leur course : le cellulaire de Claudi résonna.

 

- Alors ! Fis-je. Vous avez disparu ! Où êtes-vous ?

- Je suis, répondit Claudi, avec Angela…

- Ça ! Je m'en doute ! Mais vous avez déserté la villa ?

- Nous courons les boutiques. Nous avons des achats à faire.

- Ah ! Décoration, évidemment.

- Oui ! Fit-elle, lançant un air complice en direction d’Angela.

- Très bien. Au sujet de ton entrevue avec monsieur Sanschagrin. Tout fonctionne comme il se doit ?

- Eh bien ! Objecta Claudi. Ce monsieur Sanschagrin me cause beaucoup de chagrins, justement…

- Tiens donc !

- C’est un goujat.

- Ne me dis pas qu’il a refusé ton offre ?

- Oui.

- Quoi ! Il a osé !

- Oui.

- Non ! Ça ne se passera pas comme ça ! Je vais voir ce que je peux faire, conclus-je.

- Merci Ari.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marc 06/12/2011 23:40


Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que je viens chez toi, j'ai envie de m'instaler dans un palace pour écrire!

Ari Amy 07/12/2011 00:00



T'en fais pas, c'est voulu le palace ! Quand je visite ton blogue et lis les commentaires de ton auditoire 95 % féminin, je me dis : ce type ne connais pas sa chance ! Je suis à genoux. Tu es mon
idole.



DocRyu 06/12/2011 07:30


Vire cette Angela au plus vite ! :)

Ari Amy 06/12/2011 23:57



Hélas ! Je n'y peux rien...



:0014: ♥ dom ♥ 06/12/2011 07:28


Bon mardi.
Bisoux


Elena 05/12/2011 04:02


Les vieilles personnes ayant vécu à la campagne ont du mal à s'adapter et je les comprends même si je ne vis pas comme elles ! Bon lundi, tu m'as laissé de la lecture !


" />

Ari Amy 05/12/2011 04:11



Merci de me rappeler ce détail important.