Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ari Amy
  • Ari Amy
  • : Description : Soyez le bienvenu ! Il y a dans les pages qui font ce blogue tout l'univers d'Ari Amy, ce milliardaire qui a fait fortune à vendre, ce qu'il aime appeler, du matériel stratégique. Il sera dévié de son parcours mouvementé par Claudi Robert, cette jeune beauté venue changer les règles du spectacle avec son idée du Jeu Mondial. À sa grande surprise, les entreprises du caïd vont se diversifier et suivront, tout comme sa libido endormie, une route manifestement imprévue.
  • Contact

Profil

  • Ari Amy
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 23:00

Conscient du bouleversement occasionné par la mort du propriétaire fondateur de la SysBaslerBerner Bank, monsieur Pinsky, je résolu de poursuivre la surveillance de cet établissement avec mon satellite Prolongation. Le jeune directeur intérimaire, parachuté en catastrophe pour occuper le poste laissé vacant, ne prenait pas vraiment son rôle au sérieux. Mon technicien, responsable de surveiller la zone, nota que le nouveau gestionnaire quittait souvent son travail à des heures irrégulières, plutôt tardives et presque toujours en compagnie d’une demoiselle, salariée, elle aussi. je conclus immédiatement, en visionnant ces allées et venues, que ce cher suppléant prolongeait ses heures pour une raison qu’on n’aurait jamais approuvée.

 

- Il s’envoie la secrétaire, ce con… fut mon commentaire pour mon employé qui n’aurait pas osé discourir ainsi en ma présence.

 

C’est ainsi que mes trois joyeux drilles, Jack, Benny et Timy cueillirent les tourtereaux, juste à la sortie attache.jpg de l'établissement, pour les y faire entrer illico. Masqués, comme lors du précédent vol, mes hommes les attachèrent aux barreaux du coffre-fort qu’ils venaient gracieusement d’ouvrir. Ils eurent tout le loisir de vider les tiroirs-caisses des employés. Avant de partir et selon mes directives, ils dépouillèrent le directeur et sa copine de leurs vêtements pour les abandonner nus sur place. Et bras dessus, bras dessous, ils quittèrent les lieux ne manquant pas de saluer de la main, l’objectif de Prolongation, toujours à sa surveillance.

 

C’est un bien maigre butin qu’on escompta, soit la somme de 20 000 €, mais compte tenu des quelques minutes de l’opération, j’estimai que cela en valait la peine.

 

- Et maintenant ! Fanfaronnai-je. Que l’inspecteur Brown reprenne du début son enquête non résolue de vols de banque et qu’il aille brouter ailleurs que dans mes plates-bandes !

 

Je distribuai 5 000 € à chacun de mes hommes de main.

 

- Merci chef, remercia de tout cœur Jack, mais juste pour le plaisir qu’on a eu de déshabiller ces deux comiques, je l’aurais fait gratuitement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires