Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ari Amy
  • Ari Amy
  • : Description : Soyez le bienvenu ! Il y a dans les pages qui font ce blogue tout l'univers d'Ari Amy, ce milliardaire qui a fait fortune à vendre, ce qu'il aime appeler, du matériel stratégique. Il sera dévié de son parcours mouvementé par Claudi Robert, cette jeune beauté venue changer les règles du spectacle avec son idée du Jeu Mondial. À sa grande surprise, les entreprises du caïd vont se diversifier et suivront, tout comme sa libido endormie, une route manifestement imprévue.
  • Contact

Profil

  • Ari Amy
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 23:00

- Bon d’accord ! Entreprit Anthony. On ne t’a pas parlé de Claudi ? On ne pensait pas que c’était utile.

- Vous voulez que je vous aide, lançait-elle en boutade, tout est important.

- Bueno ! Fit Carlos. Nous allons tout dire à l’avenir.

 

Le bref regard qu’échangèrent Anthony et Carlos corroborait leurs pensées ; ils ne lui divulgueraient pas tout. Pourquoi le feraient-ils ? S’il est une règle dans le monde interlope qui fait loi, c’est bien de ne jamais faire confiance à qui que ce soit. Ton meilleur ami n’est jamais qu’un traître en devenir si l’occasion lui en est fournie. Cette femme en savait déjà beaucoup sur leur compte. Était-elle digne de foi ? Pourquoi épouserait-elle leur cause ?

 

- Alors, dit-elle, voici ce qu’on va faire. Je vais me présenter comme décoratrice, à leur nouveau siège social.

- Décoratrice ! S’exclama Anthony. Tu y connais quelque chose ?

- Il se trouve que oui.

- Bueno, bueno ! Approuva Carlos ébahit.

- Excellent ! Seconda Tony, qui n’aimait pas qu’on se substitue à lui en tant que penseur du groupe, mais qui admettait que, faute d’une meilleure idée, celle d’Angela recélait beaucoup de potentiel.

 helenedumatrisac.jpg

Poussée par son mari, Angela s’intéressa à la décoration et décrocha un emploi à temps partiel avec une grande maison reconnue, siégeant à Monte-Carlo. Elle fit un court stage, mais après le décès de son conjoint se retira, conservant tout de même de bons rapports avec la propriétaire. Celle-ci l’invita à revenir, à sa discrétion, y exercer ses talents.

 

C’est ainsi que madame Williams proposa, au nom de la boutique Hélène du Matrisac, ses services d'aménagement intérieur pour le nouveau siège social. Elle se présenta comme l’amie de la propriétaire-vendeuse et on l’accueillit à bras ouverts.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Menelwena 26/11/2011 14:18


Merci de ton passage sur ma nouvelle adresse, je viens continuer de lire tes aventures, toujours aussi captivantes!


C'est à chaque fois la surprise, je vais de découvertes en découvertes, je te souhaites une bonne chance pour l' édition de tes aventures.


Bonne journée


Menelwena

Ari Amy 26/11/2011 14:55



C'est toujours un plaisir d'aller jeter un coup d'oeil sur les merveilles que tu nous fais découvrir sur ton blogue.



Lecroum 25/11/2011 09:59


bonne continuation Ari à bientot...

Ari Amy 25/11/2011 15:38



Salutations amicales, mon cher Lecroum. L'homme qui est en passe de devenir le meilleur photographe de nuit.



Oggui 25/11/2011 09:23


Salut, un peu de lecture de bon matin ça ne peut pas faire de mal. Debout depuis 6 heures voire les info sur les chaîne télé, les croissants et le jus.


Bon la boutique a un nom.... mais je ne vois pas où tu veux en venir...... à suivre.


Bon wwek-end.


 

Ari Amy 25/11/2011 15:36



Voilà la bonne technique pour lire mes aventures le matin. Si tu ne vois pas où je veux en venir, c'est parfait comme ça. Moi je le sais très bien où je vais et ce sera mon plaisir de te le
faire découvrir. Comme tu l'écrivais : c'est à suivre. Un très bon week-end à toi.


Demain, je vais publier un article qui ne manquera pas de vous intéresser.



Lucy 25/11/2011 05:40


 


Bonjour, Ary, merci de ton soutien pour mon livre, je me sens plus apaisé depuis qu'il est sorti. J'aime ton talent en écriture, à
quand de te voir chez un éditeur ?


Lucy

Ari Amy 25/11/2011 15:32



Bonjour à toi. Comme je l'ai déjà mentionné, j'attends de voir la réponse d'un éditeur. Jusque-là, il semble que mon offre ne plaise pas suffisamment.