Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ari Amy
  • Ari Amy
  • : Description : Soyez le bienvenu ! Il y a dans les pages qui font ce blogue tout l'univers d'Ari Amy, ce milliardaire qui a fait fortune à vendre, ce qu'il aime appeler, du matériel stratégique. Il sera dévié de son parcours mouvementé par Claudi Robert, cette jeune beauté venue changer les règles du spectacle avec son idée du Jeu Mondial. À sa grande surprise, les entreprises du caïd vont se diversifier et suivront, tout comme sa libido endormie, une route manifestement imprévue.
  • Contact

Profil

  • Ari Amy
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 23:50

croisiere-sur-le-nil-en-egypte--5-La recherche de la beauté est une quête que le Créateur ne s’est pas privé d’imposer à la genèse de son œuvre. À contrario, lorsque le Maître se promène de par son vaste univers, il est comme un géant qui piétine la pelouse : il n'a pas le temps de se soucier des fourmis qu'il écrase...

 

Ariboudine Amy, ce revendeur de matériel stratégique, comme il aime à se définir, ne se prend pas pour un dieu, mais il revendique ce qu’il sait lui revenir à juste titre. Les êtres d’exception qui naviguent les mers et océans de notre planète ne pullulent pas et ceux qui réclament un statut de caïd ne se laissent pas impressionner par les soi-disant bons pensants : ils foncent.

 

Ari n’a pas le loisir de s’éterniser en vain bavardage. Pour lui, le temps court et la chance de profiter des occasions vont lui manquer malgré tous les artifices qu’il conjuguera pour contrer l'impondérable. Cet humain sans âme inéluctablement vouée à la décrépitude et sans espoir de survivre à cette déchéance devra mettre les bouchées doubles pour accéder à un échelon supérieur et donner un sens à sa vie.

 

Il se plaindra que la joliesse est un cadeau empoisonné, que cela lui coûte la peau des fesses et que trop souvent ces créatures de rêves ne valent pas autant de peine. Il rajoutera en boutade :

 

- Comment écarter ces démons qui nous tiennent par la queue ?

 

Que dire de Claudi Robert ; véritable sylphide du canon féminin, égérie d’un homme qu’elle ne voudrait pas avoir à présenter à sa mère. La beauté lui servira-t-elle vraiment ?

 

La vie fonctionne-t-elle vraiment au mérite ?

 

Ari incarne quelque part ce sphinx évoluant à un échelon supérieur, mais sans légitimité. En réalité, il n’y a pas de vraie place pour lui. Il représente cette créature indépendante qui soigne son manque d’amour en s'attribuant des privilèges en marge des autres. Il n’aspire pas à dominer ses semblables, il voudrait juste de la reconnaissance ; celle que tout être humain souhaite se voir accorder. Cet air princier qu’il cultive n’a d’égal que sa volonté de plaire. D’aucuns diront que tout cela est pathétique.

 

Pour revenir à Claudi Robert, cette créature de beauté ennoblit par sa recherche de l’authenticité, elle n’aura pour se défendre que sa jeunesse, héritage que surestiment grandement ceux et celles qui l’ont côtoyé et qui la côtoient encore. La beauté est rare. Elle ne s’explique pas, elle s’impose. Certains lui ont trouvé des vertus mathématiques que nous nous sommes amusés à rendre dans le premier volet des longues aventures d’Ari Amy et d’autres, comme la majorité d’entre nous, s’y soumettent, magnifiés par cette aura que projettent malgré eux ceux qui possèdent cette qualité intrinsèques que nous leur envions tous. Il y a des beautés sauvages aussi changeantes que leur humeur et des Claudi sylphide, véritable tanagra, canon de l’esthétique. Certes, nous aimons la désinvolture, mais apprécions encore plus l’humilité quand elle est supportée par la grandeur d’âme et c’est bien ce qui caractérise cette jeune demoiselle. Nous sommes doublement touchés.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fanfanchatblanc 11/10/2012 01:54


Merci Ari. Amitié

fanfanchatblanc 10/10/2012 23:12


Je suis désolée que vous ayez assimilé le terme "pronfondeur" à sérieux... j'ai dû mal m'exprimer car mon souhait était que vous approfondissiez les émotions de vos personnages, leurs ressentis,
car je suis persuadée qu'ils ont une âme et que vous êtes capable de cela. Mais bien sûr je n'ai pas de conseil à vous donner, juste l'envie de mieux connaître les héros de votre roman.


Bien amicalement


 

Ari Amy 11/10/2012 01:34



Chère Fanfan, vous êtes une soie ! Je vous avais bien compris, mais il est vrai que je ne cherche pas trop à compliquer les choses, je recherche le divertissement du lecteur d'abord. Vous avez
raison tout de même :  je suis capable de cerner la personnalité de mes personnages, mais je n'approfondis pas assez cet aspect. Je suis conscient de cette lacune et espère que mon troisième
tome (qui s'annonce plus introspectif) pourra pallier à ce manque.


Amicalement.


 



Fabymary POPPINS 10/10/2012 06:56


je me disais aussi et l'embout de mon célébrissime parapluie me le chuchote dans l'oreille que vous allez surement encore être inspiré avant le we

Ari Amy 11/10/2012 01:24



Comme j'aimerais que ce soit le cas...



dacaio 10/10/2012 00:08


ben dis donc, cher Ary il y a de quoi lire sur ton blog .. a l'heure où la majorité se contente de quelques photos jetées en pature, çà fait plaisir ... 


Je reste persuadée que la jeunesse est le plus beau cadeau de la vie et que dans notre société actuelle faite de paraitre et d'artifice, la beauté physique est un passeport ... "diplomatique" !!


Pour autant, ne vivre ou ne compter que sur elle relève d'un manque certain de force et de personnalité ....


A mon âge, je me contente de dire .... vive les rides qui sont des résidus de sourires ...  ce n'est pas vrai vraiment mais çà console !! LOL MDR


bisousssssssssssssssssss

Ari Amy 10/10/2012 01:22



Merci pour le commentaire. Les rides, résidus de sourire m'ont bien fait rire et tu as raison que la jeunesse est un beau cadeau, fort surestimé finalement. La beauté passe comme nous le savons
tous et c'est la personnalité qui fait toute la différence en finale.


Il y a beaucoup de beaux et bons blogues. Celui de Miss Up en était un. Le tien est très rafraichissant. Je n'ai que bien peu de temps à consacrer au mien et j'aimerais qu'il soit encore
plus intéressant. Merci de ta présence.


J'ai essayé d'envoyer ce message avec le iPad, mais ça ne fonctionne pas.



fanfanchatblanc 09/10/2012 16:50


Difficile de croire "aux créatures de rêves" ou tout du moins de s'attacher à ce monde du paraître et du clinquant.. un peu de profondeur serait la bienvenue....Amitié

Ari Amy 09/10/2012 23:40



Hum ! J'ai souvenir de votre dernier roman qui s'attache à une créature de rêve, si je ne m'abuse ! Quant à la profondeur, je vous avoue que je trouve les gens d'un sérieux impitoyable. J'aime
penser que j'écris dans le but de distraire, je laisse la philosophie au philosophe.


En toute amitié.



cotentine 09/10/2012 09:39


peau des fesses ,bien sûr ! c'est un lapsus révélateur :j'ai un peu peur de,'  trouver ,trop "d'histoire de fesses "!

Ari Amy 09/10/2012 23:35



Ne craignez rien chère Baronne, vos chastes oreilles n'entendront rien qui vous chagrinera. Parole d'Ari !



cotentine 09/10/2012 09:13


J'aime bien vos envolées lyriques ,on rêve ... et soudainement toc, un mot ,une phrase,casse le rythme  (peu des fesses) et chute....vos personnages ,retrouvent le quotidien des
mortels.ATTENTION,c'est un avis personnel , celà rend votre texte plus plausible,humanité et jolies filles en plus! 


Que demandera t'il en plus ? 

Ari Amy 09/10/2012 23:33



Mon texte suit les méandres tortueux de ma pensée créatrice qui est parfois excentrique et quelquefois convenue. J'essaie de rendre celui-ci intéressant et c'est un combat perpétuel.



Fabymary POPPINS 09/10/2012 07:24


j'ailme beaucoup ce billet, une muse se serait elle penschée sur votre épaule et vous a elle inspiré pour ce beau texte dédié à la gente féminine?

Ari Amy 09/10/2012 23:21



Je pense qu'en effet, une déesse m'a gracié d'une inspiration manifeste...