Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ari Amy
  • Ari Amy
  • : Description : Soyez le bienvenu ! Il y a dans les pages qui font ce blogue tout l'univers d'Ari Amy, ce milliardaire qui a fait fortune à vendre, ce qu'il aime appeler, du matériel stratégique. Il sera dévié de son parcours mouvementé par Claudi Robert, cette jeune beauté venue changer les règles du spectacle avec son idée du Jeu Mondial. À sa grande surprise, les entreprises du caïd vont se diversifier et suivront, tout comme sa libido endormie, une route manifestement imprévue.
  • Contact

Profil

  • Ari Amy
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
  • L'univers d'Ari Amy, ex-stellionataire, caïd et forban.
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 23:00

Une Land Rover toujours stationnée au sous-sol de la demeure s’avéra le véhicule idéal pour se rendre à Antibes. Angela conduisit le 4x4 alors qu’Anthony et Carlos, terrés à l’arrière, se camouflaient pendant le trajet. Empoignant son cellulaire, la décoratrice téléphona à une de ses connaissances pour prendre rendez-vous pour un dîner en tête à tête dans la zone piétonne de la ville d’Antibes. Madame Grimaldi, une retraitée, demeurait dans le quartier du centre-ville. Elle serait très certainement enchantée d’accepter une invitation à sortir.

 antibes.jpg

- Si jamais on me demande des explications, dit Angela à ses deux complices, j’aurai là une bonne raison à mentionner. Tâchez de ne pas vous faire prendre.

 

Anthony songea que la dame pensait vraiment à tout. Elle gara son véhicule le long des cônes en béton balisant les rues d’Antibes et espéra que Carlos et Anthony gagnent son voilier, sans que personne les voie. Les deux desperados repérèrent sans difficulté une Opel grise qui les suivait et qui vint s’immobiliser de l’autre côté de la chaussée à trois voitures d’eux. Les deux individus assis à l’avant surveillaient de toute évidence les allées et venues de la veuve. Voilà qui s’annonçait problématique pour permettre à Anthony et Carlos de s’enfuir. La chance leur souriait, car tranquillement le soleil bascula à l’horizon jetant un masque d’ombre sur les rues paisibles du centre-ville. C’est à ce moment que se faufilant tour à tour par la portière arrière, du côté opposé de l’avenue, ils disparurent parmi les passants sans que les policiers les aperçoivent. D’un pas alerte, ils marchèrent jusqu’à la marina où le voilier les attendait.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Elena 02/02/2012 04:06


Bonjour, il y a un certain temps que je ne suis pas venue te lire, je vais rattraper mon retard. Bonne journée

Ari Amy 03/02/2012 17:26



Toujours beaucoup de lecture... hélas !